Bonne fête des mamans

Hommage aux mères

Chères mères, que ferions-nous si vous n’étiez pas là? Nous vous devons de vous avouer, chères mères, que tout ce que nous sommes, c’est grâce à vous.

Dans la vraie vie, nous avons été portés très tôt, au berceau et même avant. Vous nous avez portés pendant neuf mois, et par la suite, vous nous avez portés dans vos bras, sur vos genoux, et parfois sur vos épaules. Vous nous avez portés jusqu’au jour où nous avons pu tenir debout et avancer tout seul.

En nous laissant porter, nous avons fait l’expérience d’être aimés : vous nous avez portés par amour. En retour, nous avons tant de raisons de vous aimer : vous aimer, parce que vous avez mis un pansement sur nos genoux et nos bras blessés; vous aimer, parce ce que vous avez essuyé nos larmes avec tendresse, parce ce que vous nous avez nourris avec les mets que nous préférions, parce ce que vous avez fait les cent pas pour vous occuper de nous dans tous nos besoins affectifs et corporels. Vous nous avez accueillis par beau temps comme par mauvais temps, avec nos succès comme avec nos échecs, toujours prêtes à  nous encourager.

Nous vous aimons, nous l’espérons, à la manière dont vous nous avez aimés. Un cœur sur deux pattes qui marche, pour qu’un cœur sur deux pattes puisse marcher dans la vie et aimer. Pour toutes ces démarches et ces dons de vous-mêmes, et plus encore.

Merci pour cet amour que vous nous avez offert!

Joyeuse fête des mères avec amour!

 

 Le comité liturgique de Saint-Charles-Borromée