Histoire de la paroisse

1626
Concession de la seigneurie de Notre-Dame-des-Anges aux Jésuites. 

1665
Fondation du village de Charlesbourg. Les Jésuites découpent le territoire selon un plan radial comprenant trois carrés concentriques : la réserve, la commune et la ceinture de terres agricoles. Les trente premiers lots sont concédés du 22 au 28 février.

1666-1674   
Construction de la première chapelle en bois.

1686
Les Jésuites cèdent les terrains de la réserve du Trait-Carré à la Fabrique de Saint-Charles-Borromée. 

1690
Construction du premier presbytère.

1693
Érection canonique de la paroisse. 

1695
Construction de la première église en pierre dans l’actuel parc du Sacré-Cœur.

1794
Premier morcellement du territoire de la paroisse avec la création de la paroisse Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette.

1830
Consécration de l’église le 25 mai par le coadjuteur Joseph Signay.

1836
La première église en pierre est finalement démolie. L’emplacement est alors utilisé comme cimetière.

1846
Construction du deuxième presbytère.

1875
À cause de vices de construction, le deuxième presbytère doit être démoli. Il est remplacé par le presbytère actuel.

1887
Construction d’une nouvelle sacristie selon les plans de l’architecte David Ouellet.

1893
Ouverture du nouveau cimetière le long de l’actuel boulevard Louis-XIV.  

 

1919
Bénédiction du parc du Sacré-Cœur. La statue située au centre est une œuvre d’Alfred Laliberté.

 

1945
Création de la paroisse Saint-Rodrigue.  

1956
Érection de la paroisse Saint-Jérôme.

1963
Création de la paroisse Sainte-Maria-Goretti.

1965
Déclaration du site patrimonial de Charlesbourg (ancien arrondissement historique). 

1966
Érection de la paroisse Sainte-Cécile.

1999
Fusion des paroisses Saint-Charles-Borromée, Sainte-Cécile et Sainte-Maria-Goretti sous le vocable Saint-Charles-Borromée; et fusion des paroisses Saint-Jérôme et Saint-Rodrigue sous le vocable Saint-Jean-Eudes.

 

2007
Fermeture de l’église Sainte-Maria-Goretti.

2014
Fusion des paroisses Saint-Charles-Borromée et Saint-Jean-Eudes sous le vocable Saint-Charles-Borromée.