Pour notre maison commune

Un futur pour l’Amazonie

Du 7 au 26 octobre 2019, le pape François a convoqué une assemblée spéciale des évêques dont le thème est AMAZONIE, NOUVEAU CHEMIN POUR L’ÉGLISE ET POUR UNE ÉCOLOGIE INTÉGRALE. C’est aussi un moment pour nous de marcher aux côtés des populations autochtones et locales en Amazonie, en écoutant leurs besoins et en les épaulant dans leur recherche d’une vie digne.

Cette année, Développement et Paix / Caritas consacrera sa campagne d’automne à l’Amazonie, car un futur pour cette forêt tropicale est un futur pour le monde entier. En effet, celle-ci est surnommée le « poumon du monde ». Entre autres, ce vaste territoire qui traverse 9 pays abrite la moitié des plantes et des animaux du monde, un cinquième des eaux douces et un tiers des forêts de la Terre. Le tout constitue 20 % de l’oxygène que nous respirons.

La question écologique doit constituer une forte motivation pour une solidarité authentique à dimension mondiale. Il devient de plus en plus difficile de vivre cette forme d’amour qu’est la solidarité. Quand l’accumulation des richesses passe avant le bien-être de la planète et de sa population, nous nous éloignons les uns des autres, de la Création et de Dieu lui-même.

Que pouvons-nous faire pour ne pas éviter de laisser à notre Terre et aux générations à venir l’héritage d’une maison en ruines ou détruite par notre irresponsabilité? C’est en écoutant le cri des pauvres et le cri de la terre, dont nous avons eu un écho lors de la Marche mondiale du 27 septembre dernier.

Le feuillet Agissons qui vous sera remis à l’entrée ou à la sortie de l’église vous explique l’importance que joue l’Amazonie pour l’humanité et lance un appel à la solidarité pour protéger la Terre.

La carte « Prière pour notre terre » du pape François déposée dans vos bancs est une suggestion de prière de conversion.

Roger Labbé, prêtre